Vous pourriez être tenté de réaliser un jardin sec pour plusieurs raisons:

  • Vous vous trouvez dans une région au climat sec.
  • Votre sol est sec ou très drainant.
  • Votre jardin est en bord de mer dans un sol très drainant.
  • Vous souhaitez réaliser des économies d’eau
  • Par goût.

Beaucoup de plantes peuvent participer à ce projet: ainsi, les lavandes, santolines, thyms, Yuccas, Agaves, Aloés, Sedum, etc correspondront à la recherche de plantes pour jardin sec mais nous allons essayer de donner une cohérence envisager le jardin sec par ambiance et avec une cohérence géographique.

Ainsi, dans un premier temps, nous aborderons le jardin sec de type méditerranéen. Dans de prochains articles, nous aborderons le jardin sec de type désertique puis le jardin sec de type austral.

Le jardin sec de type méditerranéen

Scène de jardin sec de type méditerranéen

Les différentes définitions données du climat méditerranéen s’accordent à dire qu’il se caractérise par des étés chauds et secs (températures moyennes supérieures à 22°C pendant plusieurs mois) et des précipitations réduites pendant les mois d’été. Les jardins que nous allons évoquer ici seront également confrontés à des problématiques de sols pauvres, caillouteux et secs.

Les contraintes des plantes dans un jardin de type méditerranéen.

Compte tenu des fortes températures et des faibles précipitations, la plante doit apprendre à économiser l’eau: c’est ainsi qu’un certain nombre d’espèces se sont adaptées pour survivre dans des conditions hostiles.

Ces conditions de fortes températures et de faibles précipitations sont souvent accompagnées de conditions de sols hostiles (sols caillouteux, secs, pauvres…) avec une gestion compliquée de l’eau.

Beaucoup de plantes se sont adaptées de façon à consommer moins d’eau en réduisant leur transpiration.

Les adaptation des plantes au climat sec de type méditerranéen.

Réduction de la taille des feuilles.

La réduction de la taille des feuilles permet à la plante de réduire ses échanges et notamment la perte d’eau. C’est le cas de plantes comme la Coronille, le Spartium junceum, le Genêt, le Thym, Lithodora, Lavandes

Feuilles coriaces.

Une cuticule dure et épaisse permet aussi de limiter la transpiration de la plante. C’est ainsi le cas de: Romarin, Laurier sauce, Olivier

Feuilles couvertes de poils.

Les poils permettent d’éviter le desséchement des feuilles par le vent. On trouve ce genre d’adaptation sur les Cistes, Ballota, Phlomis, Lithodora, Stachys

 

Feuilles réduites à des écailles ou des aiguilles.

Certaines plantes ont réduit leurs feuilles à leur plus simple expression, limitant ainsi au maximum la transpiration. C’est le cas, notamment des Santolines, du Cyprès de Provence, des Juniperus, des pins aussi.

Sécrétion d’huiles essentielles.

Certaines plantes ont développé une autre forme d’adaptation pour réduire leur transpiration. Elles sécrètent des huiles essentielles qui occasionnent une très forte concentration dans les cellules, limitant ainsi la sortie de l’eau. L’évaporation pendant la journée de ces huiles essentielles va consommer de la chaleur et permettre de rafraichir la plante en créant une forme de brume gazeuse. C’est le cas de nombreuses plantes aromatiques telles que le Thym, le Romarin, la Santoline, L’immortelle d’Italie, Lavandes

Présence de latex dans les cellules.

La présence de latex qui ne s’évapore pas dans la constitution des cellules permet à certaines plantes de mieux résister à la sécheresse: c’est le cas, notamment, des Euphorbes et également des figuiers.

Système racinaire adapté.

Certaines plantes développent des racines très profondément dans le sol et même à travers la roche pour accéder à l’eau située en profondeur. C’est le cas du Crithmum maritimum encore appelé Criste marine ou perce-pierre, de la Valériane (Centranthus),  et des figuiers.

Les plantes ont développé un grand nombre de stratégies pour s’adapter à la sécheresse et on pourrait en énumérer bien d’autres.

Comment utiliser ces plantes pour réaliser un jardin sec?

Choisir son emplacement.

Bien entendu, on choisira un emplacement très bien ensoleillé et chaud. pour cela, on évite les emplacements battus par les vents: idéalement, un emplacement plein sud protégé par des murs de pierre qui absorberont la chaleur et la restitueront ensuite.

Le bon sol.

Pour réaliser un jardin sec de type méditerranéen, il est préférable d’avoir un sol très drainant; il peut être pauvre, voire caillouteux. Il stockera et restituera également mieux la chaleur.

Cela peut aussi être un sol en pente exposé au soleil, une descente de garage…

Si votre sol est argileux, il faudra l’alléger en apportant gravier et sable. Vous pouvez également constituer une rocaille en accumulant terre légère et cailloux.

Le choix des plantes pour votre jardin sec de type méditerranéen.

Il faut, bien entendu, choisir des plantes adaptées et éviter d’aller contre nature. L’objectif étant de réaliser un jardin sans arrosage (si ce n’est, bien sûr, l’année de plantation).

Le jardin sera constitué d’une dominante de plantes basses qui seront regroupées par masses (on préconise généralement un nombre impair de plantes par variété de façon à éviter les symétries involontaires). quelques plantes isolées apporteront du volume (Figuier, Olivier) ou de la verticalité (Cyprès de Provence).

Même s’il s’agit de plantes pour jardin sec, ne négligez pas d’aider l’implantation de vos nouvelles locataires en les arrosant la première année. Un arrosage copieux par semaine en saison sèche, de façon à faire descendre l’eau en profondeur et habituer les racines à descendre pour chercher l’eau (des arrosages trop fréquents, outre de risquer de faire pourrir les racines, risque de rendre celles-ci « fainéantes » en se contentant d’eau de surface, ce qui les rend beaucoup plus vulnérables à la sécheresse).

En observant les quelques réalisations ci-dessous (tirées du site d’un cabinet de paysage espagnol), vous réaliserez que vous pouvez aisément réussir chez vous un jardin de type méditerranéen économe en eau idéal pour les sols pauvres.

Pour retrouver toute notre sélection de plantes pour terrain sec, cliquez ici.

Retrouvez notre sélection de plantes pour terrain sec

Quelques exemples de réalisations.

Jardin sec à Tolède
Jardin sec à Tolède, composé d’Immortelle d’Italie au premier plan; de Lavande au second plan et de Valériane rouge au troisième plan
Jardin sec à Tolède
Jardin sec à Tolède. Au premier plan, Immortelle d’Italie (Helichrysum), Stachys byzantina au second plan suivi d’un ciste (Cistus purpureus) puis de Valériane rouge.
Jardin sec à Tolède
Jardin sec à Tolède avec une grande masse d’Immortelle d’Italie (Helichrysum italicum), une masse de Stipa tenuissima (graminée) se dessinant sur un fond de Valeriane rouge surplombée par un olivier

Vous pourrez trouver nombre de réalisations de jardins secs sur ce magnifique site d’un cabinet de paysage espagnol.

Jardin sec de type méditerranéen: quelles plantes?
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :