La famille des Proteaceae

La famille des protéacées (Proteaceae en latin) date  d’il y a 95 millions d’années. En ce temps, les continents étaient encore indistincts et attachés les uns aux autres en un gros continent nommé Gondwana et la Terre était peuplée de dinosaures.

Lorsque le Gondwana a commencé à se diviser les Proteaceae ont dû faire la même chose, c’est pourquoi nous voyons des Proteaceae natives d’Australie, d’Afrique du Sud, d’Amérique du Sud et Indonésie. Toutes se sont développées différemment dans chaque continent, bien que celles d’Australie et d’Afrique soient semblables.

Les Proteaceae sont réservées à des jardins au climat doux et ont besoin de sols très drainants, pauvres et sablonneux. Si vous réunissez ces conditions, régalez vous!

Voir notre collection de Proteaceae

Voir notre collection de Proteaceae

Principaux genres de Proteaceae proposés pour le jardin:

  • Banksia: le genre Banksia tient son nom du botaniste Sir Joseph Banks qui l’a découvert au 18ème siècle près de Sydney en Australie. Les Banksias sont des arbustes et des petits arbres que l’on trouve principalement dans le Sud-Ouest de l’Australie. Les Banksias ont une floraison caractéristique en gros épis denses hérissés de fleurs serrées. Ces fleurs sont principalement utilisées pour la fleur coupée. Comme la plupart des Protéacées, le Banksias se développent dans des sols bien drainés, sableux et pauvres en éléments nutritifs (n’apprécie surtout pas le phosphore) et à des expositions bien ensoleillées.
  • Embothrium: l’Embothrium est une Proteaceae réputée pour sa remarquable floraison et souvent connue sous le nom d’arbre de feu du Chili. C’est un arbre vigoureux à croissance rapide qui, comme les autres protéacées, tolère peu les sols riches
  • Grevillea: originaire d’Australie, de Nouvelle-Guinée, de Nouvelle-Calédonie et du Sulawesi Grevillea est un genre de Proteaceae des plus simples à cultiver et à adapter. De formes très variées, le genre Grevillea est extrêmement florifère et ses fleurs sont élégantes et spectaculaires. Ils se développent dans des sols drainants, secs et légèrement acides en plein soleil.
  • Hakea: les Hakea sont des petits arbres persistants originaires d’Australie assez ressemblants aux Grevillea
  • Isopogon: Isopogon est une Proteaceae originaire d’Australie. Il se distingue par un feuillage découpé et relativement coriace et une floraison assez serrée.
  • Leucadendron est une Proteaceae originaire d’Afrique du Sud. Les fleurs sont disposées à l’extrémité des rameaux et sont entourées de bractées aux coloris remarquables. Ils prospèrent dans un sol parfaitement drainé, sableux et caillouteux, de préférence pauvre et en plein soleil. Selon les variétés, le genre atteint des développements entre 2 et 6 mètres.
  • Leucospermum est une autre Proteaceae originaire d’Afrique du Sud. Persistant, au feuillage duveteux, il se pare de somptueuses inflorescences dites « en têtes d’épingles ». La floraison est très colorée et de longue durée. Les fleurs sont particulièrement appréciées pour la fleur coupée. Ils se plaisent dans un sol acide bien drainé et pauvre en plein soleil. Selon les variétés, le genre se développera de 1m à 3 mètres.
  • Lomatia : on trouve les Lomatia en Argentine et Chili mais également dans l’est Australien. Ce sont des Proteaceae qui peuvent prendre des dimensions différentes selon les espèces. Ce sont des arbustes aux feuilles persistantes découpées (ressemblant à des feuilles de chêne). La floraison ressemble à celle des Grevillea avec des couleurs différentes. Le Lomatia aime bien les sols sablonneux, drainants et pauvres. Emplacement ensoleillé ou mi-ombre. Développement de 1 à 9 mètres selon les espèces.
  • Mimetes: apparenté au Leucadendron, Mimetes est une autre Proteaceae originaire d’Afrique du Sud. Il a un feuillage persistant lancéolé et les inflorescences, à l’extrémité des rameaux, sont cernées de bractées très colorées. Plantes destinées à des sols pauvres, sablonneux et très drainants, les Mimetes apprécient le plein soleil. Développement: 1 m à 1,5 m
  • Protea: c’est la plante reine de la famille des Proteaceae. Originaire d’Afrique du Sud, la fleur de Protéa est l’emblème du pays. N arbuste remarquable à la floraison époustouflante. Ce sont des arbustes qui n’excèdent pas les 3 mètres de développement, la plupart mesurant 1 mètre à 1,5 mètres. La fleur se compose d’un cœur de fleurs plumeuses entouré d’une couronne de bractées spectaculaires. Ce sont des arbustes destinés à des sols pauvres très drainants, sablonneux et exposés en plein soleil.
  • Serruria est une Proteaceae originaire du sud-ouest de l’Afrique du Sud. Les inflorescences se constituent en magnifiques bouquets de fleurs plumeuses entourées de bractées colorées. Les feuillage persistant est finement découpé. Pour bien se développer, le Serruria a besoin d’un sol très drainant, sablonneux et d’une exposition ensoleillée.
  • Telopea est un autre genre de Proteaceae originaire d’Australie. Une floraison remarquable également pour cet arbuste qui atteindra les 2 mètres. Adepte, lui aussi, des sols pauvres, sablonneux et très drainants, il aime le soleil ou la mi-ombre. Coupez les fleurs après la floraison pour lui conserver un bel aspect.

Voir notre collection de Proteaceae

Comment cultiver les Proteaceae dans un jardin

Drainage:

Leur sol est habituellement sableux c’est pourquoi il est très important de garantir un bon drainage, ce qui permet une bonne oxygénation des racines. Vous devez éviter de les cultiver dans un sol argileux où l’eau stagne.

pH et fertilité du sol:

Les Proteaceae préfèrent un sol acide (pH 5.5/6.5); dans le cas ou le pH est supérieur à 6.5 avant de la transplanter vous devez ajouter de la tourbe et du sulfate de fer.
Ce sont des plantes qui utilisent extrêmement peu de fertilisants: ne pas ajouter de fertilisants à la plantation, le substrat est assez riche pour une bonne période.

L’eau:

Durant la première année les Proteaceae ont besoin de plus d’eau pour que leurs racines puissent se développer et occuper le sol environnant. La seconde année une irrigation hebdomadaire est suffisante pendant les périodes de sécheresse.

Le soleil:

Les Proteaceae aiment beaucoup de soleil! Plus vous elles auront de soleil et plus elles vous offriront de fleurs. Évitez tout mur ou des plantes pouvant leur faire de l’ombre.

Températures:

Il y a des plantes qui peuvent survivre à quelques degrés en dessous de 0, surtout si le froid n’arrive pas subitement et si l’humidité dans l’air et le sol n’est pas trop élevé.

Comment cultiver des Proteaceae en pot?

Ceux qui n’ont pas de jardin ou qui habitent dans des endroits froids et où les hivers sont rudes peuvent cultiver les Proteaceae en pots, avec des soins supplémentaires.

Substrat:

Les Proteaceae ont besoin d’un bon drainage: la chose la plus simple à faire est de faire un mélange de terre de bruyére avec un sol normal et 30% de perlite. Soyez sûr que votre sol a un pH compris entre 5.5 et 6.5 et qu’il n’a pas de fertilisant ajouté.

Irrigation:

Une fois que vous êtes sûr que votre sol permet un bon drainage, n’oubliez pas d’arroser les plantes! Durant l’été arroser une fois par jour.

Fertilisation:

Pendant l’été vous devez fournir une fois par semaine une solution de 0.25g/L de nutrition pauvre en Phosphore et avec un apport de fer. Arrivé l’automne réduire les engrais a une fois toute les deux semaines.

Soleil et températures:

Évitez les endroits ombragés. Si pendant l’hiver la température descend souvent en dessous de 0 degrés, vous aurez besoin d’une serre ou d’une véranda pour la nuit, et ce pour les jours les plus froids. Rappelez vous que vous ne pouvez pas garder les Proteaceae dans la maison pendant de trop longues périodes parce que pour leur bien elles ont besoin de lumière.
Voir notre collection de Proteaceae

Osez les Proteaceae, ces merveilles de l’hémisphère sud!
%d blogueurs aiment cette page :